Données en Santé Environnement

Nous tenons à remercier l’ensemble des contributeurs qui ont permis de présenter l’ensemble des indicateurs présents sur cette page

  • Concentration maximale en nitrates par UDI en Nouvelle-Aquitaine en 2017

    25/04/2019

    La carte présentée est issue des résultats du contrôle des eaux de consommations effectué en 2017 par l’Agence Régionale de Santé Elle représente la concentration maximale en nitrates par UDI en Nouvelle-Aquitaine La limite de qualité des eaux destinées à la consommation humaine est de 50 mg/L On remarque qu’une seule unité de distribution d’eau potable est non conforme et se situe dans le département de la Vienne Pour ce qui est du reste de la Nouvelle-Aquitaine, les concentrations les plus importantes se situent dans les département de la Vienne, des Deux-Sèvres, de Charente et Charente-Maritime

  • Concentration maximale en pesticides par UDI en Nouvelle-Aquitaine en 2017

    24/04/2019

    Les cartes présentées sont issues des résultats du contrôle des eaux de consommations effectué en 2017 par l’Agence Régionale de Santé

    La première représente la concentration maximale en pesticides par molécule  pour chaque UDI La limite de qualité des eaux destinées à la consommation humaine est de 0,1 µg/L On remarque un dépassement de cette limite sur une majeure partie du territoire

    La deuxième carte représente la concentration maximale en pesticides totaux (ensemble des molécules) par UDI La limite de qualité des eaux destinées à la consommation humaine est de 0,5 µg/L On remarque un dépassement de cette limite de qualité dans certaines UDI des Pyrénées Atlantiques, des Landes, des Deux-Sèvres, de la Vienne, en Dordogne et en Charente

    La troisième carte montre la situation de chaque UDI selon la concentration en pesticides dans l’eau Les situations sont les suivantes:

    • Situation C : eau conforme en permanence aux limites de qualité
    • Situation NC0 : eau non conforme présentant des dépassements ponctuels aux limites de qualité (moins de 30 jours dans l’année) sans restriction de consommation
    • Situation NC1 : eau non conforme présentant des dépassements récurrents aux limites de qualité (plus de 30 jours dans l’année) sans restriction de consommation
    • Situation NC2 : eau non conforme nécessitant des restrictions de consommation

  • Part de non conformité bactériologique en Nouvelle-Aquitaine en 2017

    10/04/2019

    La carte présentée est issue des résultats du contrôle des eaux de consommations effectué en 2017 par l’Agence Régionale de Santé Elle représente la part d’analyses dépassant les limites et références de qualité vis-à-vis des paramètres bactériologiques à l’échelle des UDI (unités de distribution d’eau potable)

    Le pourcentage de non-conformité aux limites réglementaires de qualité pour entérocoques et Escherichia coli permet de connaître la qualité de l’eau Si la part de non-conformité est inférieure à 5 %, l’eau est de bonne qualité Si la part de non-conformités est comprise entre 5 et 30 %, l’eau est épisodiquement contaminée Si elle se situe entre 30 et 60 %, l’eau est de mauvaise qualité bactériologique Enfin, si la part de non-conformité est supérieure à 60 %, l’eau est de très mauvaise qualité bactériologique

    Il existe des disparités selon les territoires en Nouvelle-Aquitaine La plupart des UDI présentent des non-conformités inférieures à 5 % Néanmoins, les UDI de l’ex Limousin et des Pyrénées-Atlantiques ont parfois des pourcentages élevés en non-conformité Ces pourcentages élevés s’expliquent par la multipicité des UDI présentes dans ces régions montagneuses ainsi que par l’absence de désinfection pour certaines installations de traitement

     

     

  • Potentiel radon des communes en Nouvelle Aquitaine – Mise à jour du 08/04/2019

    09/04/2019

    Le radon est produit à partir de l’uranium contenu dans les formations géologiques constituant la croûte terrestre et tout particulièrement celles proches de la surface Une fois produit, le radon peut alors circuler dans le sous-sol et s’accumuler dans les habitations ce qui peut entraîner un risque pour la santé Il est présent sur tout le territoire français et sa concentration dans les bâtiments est très variable En effet, la géologie est l’un des facteurs principaux des niveaux de concentrations mesurées dans les bâtiments La connaissance des caractéristiques des formations géologiques sur le territoire permet alors l’établissement d’une cartographie des zones pour lesquelles la présence de radon à des concentrations importantes dans les bâtiments est la plus probable
    L’arrêté du 27 juin 2018 liste par département les communes de potentiel radon 1, 2 et 3

    Les communes à potentiel radon 1 sont celles localisées sur les formations géologiques présentant des teneurs en uranium les plus faibles notamment les formations calcaires, sableuses et argileuse constituant les bassins sédimentaires (bassin parisien , bassin aquitain) et les formations volcaniques basaltiques (massif central)

    Les communes à potentiel radon 2 sont celles localisées sur les formations géologiques présentant des teneurs en uranium faibles mais sur lesquelles des conditions géologiques particulières (failles, ouvrages miniers souterrains présents dans le sous-sol) peuvent faciliter le transfert du radon vers les bâtiments

    Les communes à potentiel radon 3 sont celles sur lesquelles au moins une partie de leur superficie présente des formations géologiques dont les teneurs en uranium sont estimées plus élevées que les autres formations comme les formations constitutives de massifs granitiques (massif central, massif armoricain), les formations volcaniques (massif central, Mayotte) ou encore certains grès et schistes noirs Ces communes sont donc celles où la proportion des bâtiments présentant des concentrations en radon élevées est plus importante que sur le reste du territoire

  • Insectes vecteurs de maladies

    18/06/2018

    Le moustique tigre peut être vecteur de plusieurs virus responsables de pathologies comme la dengue ou le chikungunya Aucun cas autochtone n’a encore été détecté dans la région et on compte seulement quelques cas importés (3 cas de dengue) entre le 1er mai et le 15 juin 2018 Néanmoins, le moustique tigre colonise progressivement les départements français et remonte vers le nord du fait de la hausse globale des températures

    Dans la région, 6 départements sont d’ores et déjà colonisés : la Gironde et le Lot-et-Garonne avant 2015, la Dordogne, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques en 2015 et la Corrèze en 2017

    CNEV

  • Risque allergique par ville

    18/06/2018

    L’étude du nombre moyen de jours avec un risque allergique (RA) supérieur ou égale à 3 (maximum 5) rend compte des contributions des taxons aux épisodes de pollution pollinique selon les stations de comptage Les graminées constituent la principale source de pollens allergisants sur l’ensemble de la région avec en moyenne plus de 30 jours avec un RA supérieur à 3 (maximum : 102 jours pour Agen) Les urticacées peuvent également conduire, mais uniquement dans le sud de la région, à de longues périodes à risque élevé Tout comme le chêne qui est à un risque élevé supérieur à 30 jours dans 4 villes et à un risque élevé de plus courte durée (10 – 30 jours) dans le reste des villes de la région Le platane occasionne des risques élevés dans toute la région de plus ou moins longue période suivant les villes

    RNSA

Page 2 sur 131234510Dernière page »