Données en Santé Environnement

Nous tenons à remercier l’ensemble des contributeurs qui ont permis de présenter l’ensemble des indicateurs présents sur cette page

  • Emissions communales de particules fines PM10 – Mise à jour 2012

    16/02/2018

    Les particules fines émanent d’une multitude de sources, tant naturelles (sols, pollens,) qu’anthropiques (trafic routier, installations de combustion, industries,…) En raison de leur petite taille, elles peuvent pénétrer très facilement en profondeur dans les voies respiratoires et peuvent être impliquées dans l’apparition ou l’aggravation de plusieurs pathologies : asthme, bronchite chronique, cancer du poumon, affections cardiovasculaires Les émissions communales de PM10 sont plus importantes dans les communes traversées par les grands axes routiers ainsi que dans les territoires agricoles du sud de la région (entre 2000 et 5000 kg/m²)

    Site ATMO NA

  • Emissions communales de particules fines PM2.5 – Mise à jour 2012

    16/02/2018

    Les particules fines émanent d’une multitude de sources, tant naturelles (sols, pollens,) qu’anthropiques (trafic routier, installations de combustion, industries,…) En raison de leur petite taille, elles peuvent pénétrer très facilement en profondeur dans les voies respiratoires et peuvent être impliquées dans l’apparition ou l’aggravation de plusieurs pathologies : asthme, bronchite chronique, cancer du poumon, affections cardiovasculaires En ce qui concerne les particules fines PM25 les émissions communales apparaissent moins contrastées sur l’ensemble de la région Les communes urbaines ainsi que certains axes routiers ressortent cependant avec des émissions plus conséquentes (environ 1000-2000 kg/km²)

    Site ATMO NA

  • Emissions communales d’oxydes d’azote NOx – Mise à jour 2012

    16/02/2018

    (NOx) : monoxyde et dioxyde, se forment lors de combustions à haute température Notamment retrouvés dans les gaz d’échappement de véhicules et en sortie d’installations de combustion, ils peuvent être source d’irritations pour les bronches et engendrer des troubles respiratoires (asthme, œdèmes pulmonaires)

    Les communes traversées par les axes routiers sont celles où l’on retrouve les plus grandes quantités émises d’oxydes d’azote : 10 000 à 50 000 kg/km² et tout spécialement les grandes communes urbaines où les valeurs peuvent dépasser 50 000 kg/km²

    Site ATMO NA

  • Admissions en Affection Longue Durée pour autres localisations cancéreuses

    30/09/2016

    Sont détaillés ici les localisations cancéreuses pour lesquelles des agents environnementaux on été classés par le CIRC comme cancérogènes avérés ou probables pour l’homme (groupe 1 ou 2A)

  • Lithologie

    27/09/2016

    La carte lithologique simplifiée de la Nouvelle-Aquitaine met en exergue un paysage disparate d’un point de vue géologique

    4 grands types de socles géologiques ressortent : sédimentaire au niveau du Bassin aquitain,granitique pour le Massif central et armoricain (Nord Deux-Sèvres), calcaire au niveau des Charentes, de la Dordogne et de la Vienne et métamorphique pour la chaîne des Pyrénées

    Ces types de socles géologiques peuvent avoir des influences sur différents paramètres environnementaux : qualité de la ressource en eau, air intérieur dans l’habitat

    Site BRGM

  • Modélisations Haute Résolution (HR)

    23/09/2016

    Afin d’approcher les concentrations en polluants en tout point d’un territoire d’étude, une modélisation haute résolution (à l’échelle de la rue) peut être proposée Cet outil, utilisé par la quasi-totalité des associations de surveillance de la qualité de l’air, permet de cartographier la pollution à l’échelle d’une ville ou d’une agglomération avec une résolution de l’ordre de 10 m à 100 m Il est utilisé pour évaluer l’exposition à la pollution de proximité C’est un moyen efficace pour identifier les territoires, les linéaires routiers et la population concernés par les concentrations en polluants modélisées, notamment dans les différentes zones sensibles Dans la région, plusieurs agglomérations ont été investiguées pour réaliser ces modélisations haute-résolution pour les polluants PM10 (Limoges, Bayonne et Angoulême) et NOx (Poitiers, Brive et Bordeaux) On remarque sur les différentes cartes de modélisation des linéaires routiers ou des zones urbaines où les concentrations peuvent être localement élevées (rouge) avec des concentrations en PM10 ou NOx maximales supérieures à 40µg/m3 en moyenne annuelle