Santé

Catégories affichées Toutes les catégories / Santé

  • Maladie de Lyme en région en 2016

    14/05/2019

    La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse, non contagieuse, causée par une bactérie et transmise à l’homme par piqûres de tiques Cette pathologie s’exprime par diverses manifestations dermatologiques, neurologiques, articulaires et plus rarement cardiaques ou ophtalmiques Elle représente la première maladie vectorielle en Europe

    Depuis 2009, sa surveillance est en partie réalisée en métropole par le réseau Sentinelles (réseau de médecins généralistes)

    La carte représente le taux d’incidence annuel moyen de la borréliose de Lyme par ancienne région de France en 2016 Une augmentation d’incidence a été observée dans plusieurs régions: Rhône-Alpes, Poitou-Charentes, Lorraine, Limousin, Bourgogne, Auvergne, Alsace L’ex Limousin est la région la plus touchée suivi par la Lorraine, la région Poitou-Charente et l’Alsace

     

  • Intoxication accidentelle au monoxyde de carbone (CO)

    03/05/2019

    Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz asphyxiant indétectable: il est invisible, inodore et non irritant Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure

    Le système de surveillance s’applique à toutes les intoxications au CO, suspectées ou avérées, survenues de manière accidentelle ou volontaire Les déclarants signalent toute intoxication aux acteurs locaux du système de surveillance puis une enquête médicale est menée par le centre antipoison et de toxicovigilance (CAPTV)

    La carte représente le nombre de personnes intoxiquées accidentellement par le monoxyde de carbone pour l’année 2016 pour chaque département

    Le premier histogramme montre le nombre de personnes ayant été intoxiquées accidentellement pour chaque mois en 2016 en région On remarque un nombre plus important de personnes intoxiquées sur la période hivernale car les moyens de chauffage sont plus utilisés

    Le deuxième histogramme représente les sources de l’intoxication au monoxyde de carbone dans l’habitat en Nouvelle-Aquitaine Dans les logements, les principales sources sont les systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude (chaudières) car le CO est issu de la combustion incomplète de matières organiques Ce dernier confirme donc la part plus importante de personnes intoxiquées en hiver

     

     

  • Admissions en Affection Longue Durée pour autres localisations cancéreuses

    30/09/2016

    Sont détaillés ici les localisations cancéreuses pour lesquelles des agents environnementaux on été classés par le CIRC comme cancérogènes avérés ou probables pour l’homme (groupe 1 ou 2A)

  • Mortalité pour autres localisations cancéreuses ou hémopathie

    21/09/2016

    Sont détaillés ici les localisations cancéreuses pour lesquelles des agents environnementaux on été classés par le CIRC comme cancérogènes avérés ou probables pour l’homme (groupe 1 ou 2A)

  • Admission en affection longue durée pour lymphome malin non hodgkinien par bassin de vie sur la période 2005-2013 (taux standardisé pour 100 000 hab.)

    19/09/2016

    Le plus souvent en milieu professionnel, les expositions aux pesticides, aux solvants organiques et aux poussières de bois ont souvent été associées à une augmentation du risque de lymphome A la suite de différentes études fournissant des indications suffisantes concernant sa cancérogénicité, le lindane (insecticide organochloré) a été classé dans le groupe 1, cancérogène avéré pour l’homme en 2015 par le CIRC

  • Mortalité par cancer de la trachée des bronches et du poumon (taux standardisé pour 100 000 hab.)

    17/09/2016

    Selon l’expertise de l’AFSSET et de l’INSERM (2008), les principaux facteurs cancérogènes avérés pour cette localisation sont le tabac, l’amiante, le radon, la silice, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), certains métaux et les fumées de diesel

  • Leptospirose

    16/09/2016

    La Leptospirose est une zoonose (infection transmise de l’animal à l’homme) causée par une bactérie se maintenant assez facilement dans les milieux extérieurs (eau douce, sols boueux) Les facteurs favorisant la transmission de cette maladie à l’homme sont les activités professionnelles ou de loisirs entraînant un contact avec les milieux pouvant être contaminés par l’urine d’animaux infectés ou les animaux eux-mêmes

  • Légionellose – Mise à jour du 26/04/2019

    16/09/2016

    La légionnelle est une infection pulmonaire grave causée par une bactérie Celle-ci se développe dans des conditions particulières  : température entre 25 et 45°C, réseau d’eau chaude sanitaire, tours aéroréfrigérantes,

    La contamination se fait par voie respiratoire, en inhalant l’eau contaminée diffusée en aérosol Elle affecte essentiellement les adultes et touche particulièrement les personnes sensibles : maladie respiratoire chronique, tabagisme, maladies immunosuppressives La légionellose est une maladie à caractère obligatoire

    • une nette augmentation des cas recensés en France comme en région au début des années 2000, vraisemblablement du au fait de l’extension du signalement aux cas d’origine nosocomiale

    Site InVS

  • Intoxication au monoxyde de carbone (CO)

    16/09/2016

    Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant inodore, invisible et non irritant Il peut être mortel en moins d’une heure Dans les logements les principales sources sont les systèmes de chauffage car le CO est issu de la combustion incomplète de matière organique Le système de surveillance s’applique à toutes les intoxications au CO, suspectées ou avérées, survenues de manière accidentelle ou volontaire Les déclarants signalent toute intoxication aux acteurs locaux du système de surveillance puis une enquête médicale est menée par le centre antipoison et de toxicovigilance (CAPTV)

    En 5 ans(2010-2014) 414 signalements d’intoxications au CO, soit 83 par an en moyenne et 824 personnes impliquées, soit une moyenne de 165 par an sur la période

    Site InVS

  • Maladie de Lyme (Borréliose)

    16/09/2016

    La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse, non contagieuse, causée par une bactérie et transmise à l’homme par piqures de tiques Cette pathologie s’exprime par diverses manifestations dermatologiques, neurologiques, articulaires et plus rarement cardiaques ou ophtalmiques

    La borréliose de Lyme est surveillée par 2 types d’indicateurs :

    • Le Réseau Sentinelles qui permet d’estimer l’incidence régionale
    • et les études régionales réalisées par l’InVS (carte annexée à l’article) au cours de la dernière décennie

    En région, une incidence comprise entre 85 et 137 cas pour 100 000 habitants pour les départements de l’ex Limousin et égale à 42 en Dordogne entre 2000 et 2012 selon l’InVS (ce recueil n’étant pas mis en place en Poitou-Charentes)

    Selon le réseau Sentinelles, une incidence régionale concernant les anciennes régions de 59 pour 100 000 habitants en Aquitaine, 292 en Poitou-Charentes et 617 en Limousin en 2016

    Site InVS

  • Saturnisme – Mise à jour Avril 2019

    16/09/2016

    Le saturnisme correspond à une intoxication chronique au plomb Les données présentées sont issues du système national de surveillance des plombémies de l’enfant qui inclut les déclaration obligatoire des cas de saturnisme Un cas est défini par une plombémie d’au moins 50µg/L de sang chez un enfant de moins de 18 ans (anciennement 100µg/L) Les effets induits par une exposition au plomb, même à faible dose, sont irréversible et surtout d’ordre neurologiques, digestifs et hématologiques

    Le graphique représente l’évolution du nombre de cas incidents chez les 0-17ans en Nouvelle-Aquitaine et France métropolitaine entre 1995 et 2017

  • Maladies de l’appareil circulatoire

    15/09/2016

    Certains facteurs environnementaux d’origines physiques ou chimiques sont susceptibles d’être impliqués dans l’apparition de maladies cardiovasculaires : bruit, pollution atmosphérique Toutefois, leur part attribuable est difficilement mesurable et les principaux facteurs de risque identifiés relèvent plus de comportements individuels (tabagisme, alimentation, )

    • 17260 décès chaque année en moyenne par maladie de l’appareil circulatoire en région (taux brut pour 100 000 hab : 301,6 pour les hommes et 315,8 pour les femmes)
    • En moyenne : 35 080 nouvelles admissions en affection longue durée dont près de 60% concernent les hommes

  • Pathologies bronchopulmonaires (hors cancers)

    05/09/2016

    Différents facteurs environnementaux : pollution de l’air extérieur sous forme particulaire ou gazeuse, qualité de l’air intérieur, exposition professionnelle (silicose, amiante) et le tabagisme  peuvent favoriser la survenue de pathologies respiratoires : bronchopneumopathie chronique obstructive (tabac), asthme, insuffisance respiratoire

    En région chaque année 3145 admissions en affection longue durée

    • un taux de 50,7 pour 100 000 habitants en moyenne contre 71,7 en France métropolitaine
    • 3,3% de population traitée pour asthme

  • Maladies neurodégénératives

    01/09/2016

    Ce type de maladie regroupe des pathologies variées dont les causes sont multiples Certains pesticides, le plomb, l’arsenic, les PCB sont des agents chimiques qui pourraient entraîner des effets neurologiques Toutefois, leur part attribuable dans la survenue de ces troubles est difficile à évaluer Plusieurs études ont mis en évidence les effets neurologiques chroniques résultant de l’exposition professionnelle aux solvants, à certains métaux lourds et à certains pesticides, même si de nombreuses incertitudes persistent L’expertise collective de l’INSERM de 2013 considère que la présomption de lien entre une exposition aux pesticides et la maladie de Parkinson est forte, celle entre pesticides et maladie d’Alzheimer étant considérée comme « moyenne »